M’BOLA TSARA !!!

Le terrassement des plateaux qui accueilleront les bungalows se termine, nous pouvons déjà les imaginer sur les photos qui suivent. La priorité du moment est la construction du mur de soutènement (près de 450 mètres linéaire). Réchauffement climatique oblige, nous avons, sur les conseils avisés d’entrepreneurs locaux, décidé de construire un mur de soutènement et de protection sur l’ensemble du front de mer du Domaine. Le niveau des océans va monter, ça c’est inéluctable mais l’idée en parallèle que les bungalows du premier plateau flirtent avec les vagues nous plait beaucoup, tout en étant protégés des grosses marées. De plus la terre décaissée sur les plateaux supérieurs nous permet largement de combler la terre derrière le mur de soutènement. Des boutres ont acheminé par la mer les blocs de granits de l’île de Nosy Komba, proche de Nosy Be, et le sable de rivière nécessaire à sa construction. Une opération importante qui prendra plus de quatre mois.
En même temps, le concept s’affirme, aidé en cela de notre architecte. Les plateaux, à terme seront entièrement recouverts de sable et ce sur les trois plateformes étagées, du coté Nord et Sud, cela nous paraissait primordial de privilégier la vue vers la baie de Befotaka et la mer tout en gardant l’impression, quel que soit le plateau sur lequel on se trouve, d’être sur la plage. De même aucune allée de communication ne passera devant les bungalows, afin de ne pas troubler la quiétude des résidents. Des escaliers au nombre de 19 permettront un accès aisé et direct vers la plage à partir de l’ensemble des plateformes en se glissant dans des allées largement végétalisées, toujours dans l’idée d’éviter toute promiscuité.
Le terrassement pratiquement fini, nous commençons par tracer l’emprise des bungalows au sol. Grâce à une asymétrie volontaire dans leurs dispositions, nous avons limité la coupe des cocotiers à une vingtaine. Le concept s’affine, les idées et les contraintes d’exploitation évoluent afin de faire d’Anjiamarango Beach Resort, un Domaine hôtelier de référence sur Nosy Be et Madagascar.
Nous vous donnerons d’autres nouvelles dans quelques semaines, à très bientôt !!

Avio ! (à bientôt !), Velouma (au revoir !) .
> voir + grandLa profondeur moyenne des plateaux de l’ordre de 18 mètres donnera la part belle à l’isolement entre bungalows.
Chacun d’eux, selon les plateaux, disposera d’une surface foncière privative minimum de 350 mètres carrés.
Les arbres de grandes statures ont tous été conservés, à l’exception de quelques cocotiers en bord de mer et sur le premier plateau. La végétation à l’échéance du terrassement reprendra vite sa place avec la volonté de présenter l’ensemble de la flore endémique à Nosy Be.

> Voir + grandLe talutage du second plateau Nord effectué par le tractopelle sera rapidement végétalisé afin de contenir la terre restante. Mais sur les conseils des autochtones, nous décidons d’attendre une saison des pluies afin de voir et considérer l’écoulement naturel de ces eaux en regard de la transformation du relief.
Les premiers repérages de bungalows sont effectués et à l’exception de 2 bungalows, ceux-ci seront tous mis en fondation sur de la terre décaissée et non pas rapportée.

> Voir + grandLes fondations du mur de soutènement ont débuté.
Il faudra encore plusieurs rangées de blocs de granit pour qu’il atteigne sa taille finale. D’une section d’un mètre carré dans sa partie enterrée, l’élévation du mur fera encore un mètre de hauteur sur sa partie supérieure et finira en pans inclinés afin de mieux se fondre à la plage.
Brève pause pendant la journée, le conducteur de travaux malgache en profite pour rappeler les consignes.

> Voir + grandCe puzzle géant de blocs de granit, montre l’enfouissement des fondations du mur de soutènement de la première plateforme. Au loin on aperçoit un boutre local de transport de matériaux venu faire sa livraison de granit et de sable. Celui-ci s’échoue sur la plage au plus proche et en moins de 6 heures de temps débarque sa cargaison pour reprendre la mer à la prochaine marée.
Avant la construction du mur, les jours de grosse marée, la mer montait facilement derrière les cocotiers au premier plan.

d2259d3b2c3f2411f2f504e7dbeca614nnnnnnnnn